Les passants – Zaz – Traduzione in italiano della canzone e testo in francese

Ecco un’altra canzone di Zaz tradotta in italiano, intitolata “Les passants“; il video della canzone è qui sopra ed è stato girato con la cantante francese Zaz a Montmartre in mezzo ai passanti, per focalizzare l’attenzione sul tema della canzone.

<<< Torna ai testi delle canzoni di Zaz tradotti

Traduzione in italiano della canzone “Les passants” di Zaz con testo francese a fronte.

Les passants passant,
I passanti passano,
j’passe mon temps
Io passo ilmio tempo
à les regarder penser,
a guardarli pensare,
leurs pas pressés,
i loro passi frettolosi,
dans leur corp lésé,
dentro i loro corpi feriti,
leur passé se dévoile
il loro passato si rivela
dans les pas sans se soucier,
nei passi senza farsi notare,
que, suspicieuse, à l’affût,
che, sospettosa, in cerca,
je perçois le jeu de pan,
percepisco il gioco del pavone,
leur visage comme des masques
i loro volti come delle maschere
me fait l’effet répugnant
che mi fanno un effetto ripugnante
que faire semblant
che fingere
c’est dans l’air du temps.
è al passo coi tempi.

Passe, passe, passera
Passa, passa, passerà
la dernière restera…
l’ultimo resterà

L’enfant n’est fait que de fêtes,
I bambini non fanno altro che festeggiare
le fait est que l’effet se reflète
il fatto è che l’effetto si riflette
à sa capacité de prendre
nella loro capacità di prendere
le fait tel qu’il est
il fatto com’è
sans se référer à un système
senza fare riferimento a uno schema
de pensée dans sa tête.
di pensiero nella loro testa
l’automne déjà ;
già l’autunno
c’était l’été hier encore,
ieri era ancora estate,
le temps me surprend,
il tempo mi sorprende
semble s’accélérer,
sembra accel,erare
les chiffres de mon âge
le cifre dei miei anni
m’amènent vers ce moi rêvé.
e mi conducono verso il mese dei miei sogni.

Passe, passe, passera
Passa, passa, passerà
la dernière restera…
l’ultimo resterà

Chaque mois se joue dans
Ogni mese si gioca in
des cycles différents,
cicli diversi,
c’est marrant ces remous
questi rumori sono divertenti
qui m’animent à travers le temps
mi spostano nel tempo
d’un état à un autre
da uno stato all’altro
j’oscille inexorablement.
oscillo inesorabilmente
par les temps je cours
corro per i tempi
à l’é quilibre
dietro l’equilibrio
chaque jugement sur
ogni giudizio
les gens me donne la direction à
sulle persone mi danno la direzione da
suivre sur ces choses en moi à changer
seguire sulle cose che devo cambiare
qui m’empêchent d’être libre
che m’impediscono di essere libera

Les voix se li bèrent et s’exposent
Le voci si liberano e si espongono
dans les vitrines du monde en mouvement,
alle finestre di un mondo in movimento,
les corps qui dansent en osmose
i loro corpi che danzano in osmosi
glissent, tremblent, se confondent
scivolano, tremano, si confondono
et s’attirent irrésistiblement.
e si attirano irresistibilmente.

Par les temps je cours à l’expression,
Corro per i tempi dietro all’espressione
chaque émotion ressentie me donne envie
ogni emozione che sento mi spinge
d’exprimer les non−dits
a esprimere le cose non dette
et que justice soit faite
e che giustizia sia fatta
dans nos pauvres vies endormies
nelle nostre povere vite addormentate

Passe, passe, passera
Passa, passa, passerà
la dernière restera…
l’ultimo resterà

<<< Torna ai testi delle canzoni di Zaz tradotti

La pluie traduzione in italiano Zaz

<<< Torna ai testi delle canzoni di Zaz tradotti

Questo è il testo della canzone “Les passants” di Zaz solamente in francese, senza la traduzione in italiano:

Les passants passant,
j’passe mon temps
à les regarder penser,
leurs pas pressés,
dans leur corp lésé,
leur passé se dévoile
dans les pas sans se soucier,
que, suspicieuse, à l’affût,
je perçois le jeu de pan,
leur visage comme des masques
me fait l’effet répugnant
que faire semblant
c’est dans l’air du temps.

Passe, passe, passera
la dernière restera…

L’enfant n’est fait que de fêtes,
le fait est que l’effet se reflète
à sa capacité de prendre
le fait tel qu’il est
sans se référer à un système
de pensée dans sa tête.
l’automne déjà ;
c’était l’été hier encore,
le temps me surprend,
semble s’accélérer,
les chiffres de mon âge
m’amènent vers ce moi rêvé.

Passe, passe, passera
la dernière restera…

Chaque mois se joue dans
des cycles différents,
c’est marrant ces remous
qui m’animent à travers le temps
d’un état à un autre
j’oscille inexorablement.
par les temps je cours
à l’é quilibre
chaque jugement sur
les gens me donne la direction à
suivre sur ces choses en moi à changer
qui m’empêchent d’être libre

Les voix se li bèrent et s’exposent
dans les vitrines du monde en mouvement,
les corps qui dansent en osmose
glissent, tremblent, se confondent
et s’attirent irrésistiblement.
par les temps je cours à l’expression,
chaque émotion ressentie me donne envie
d’exprimer les non−dits
et que justice soit faite
dans nos pauvres vies endormies

Passe, passe, passera
la dernière restera…

<<< Torna ai testi delle canzoni di Zaz tradotti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

*