"Avec le temps" – Léo Ferré – testo francese e traduzione in italiano

Testo francese con traduzione in italiano di sotto – canzone “Avec le temps” – Léo Ferré

Avec le temps, va, tout s’en va
Col tempo, va via, tutto se ne va via
On oublie le visage et l’on oublie la voix
ci si dimentica dei volti e della voce
Le coeur, quand ça bat plus,
il cuore, quando non batte più,
C’est pas la pein’ d’aller chercher plus loin
non vale la pena di andare a cercare più in là
Faut laisser faire et c’est très bien
bisogna lasciar stare e va bene così
Avec le temps…
con il tempo...
Avec le temps, va, tout s’en va
Col tempo, va via, tutto se ne va via
L’autre qu’on adorait, qu’on cherchait sous la pluie
l’altro che adoravi, che cercavi sotto la pioggia
L’autre qu’on devinait au détour d’un regard
l’altro che indovinavi al volgere di uno sguardo
Entre les mots entre les lignes et sous le fard
tra le parole, tra le righe e sotto il fard
D’un serment maquillé qui s’en va faire sa nuit
di un giuramento mascherato che va a fare nottata
Avec le temps,
col tempo,
Tout s’évanouit.
tutto sparirà.

Avec le temps
Con il tempo…
Avec le temps, va, tout s’en va
Col il tempo, va via, tutto se ne va via
Même les plus chouettes souvenirs, Ca t’a une de ces gueule
anche i ricordi più cari, che ti ha lasciato un tale
À la gallerie, j’farfouille
alle gallerie, rovisto
Dans les rayons d’la mort
fra i raggi della morte
Le samedi soir quand la tendresse s’en va tout’ seule
il sabato sera quando la tenerezza se ne va tutta sola
Avec le temps…
con il tempo
Avec le temps, va, tout s’en va
Con il tempo, va via, tutto se ne va via
L’autre à qui l’on donnait du vent et des bijoux
l’altro a cui abbiamo donato vento e gioielli
Pour qui l’on eût vendu son âme pour quelques sous
per il quale avresti venduto l’anima per pochi soldi
Devant quoi l’on s’traînait comme traînent les chiens
davanti al quale ti saresti trascinato come si trascinano i cani
Avec le temps, va, tout va bien.
Con il tempo, va, tutto va bene.

Avec le temps…
Con il tempo
Avec le temps, va, tout s’en va
Con il tempo, va via, tutto se ne va via
On oublie les passions et l’on oublie les voix
ci dimentichiamo le passioni e dimentichiamo le voci
Qui vous disaient tout bas
che vi parlavano a voce bassa
Les mots des pauvres gens
le parole da povera gente
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid
non tornare troppo tardi, sopratutto non prendere freddo
Avec le temps…
con il tempo…
Avec le temps, va, tout s’en va
Con il tempo, va via, tutto se ne va via
Et l’on se sent blanchi comme un cheval fourbu
e ti senti bianco come un cavallo esausto
Et l’on se sent glacé dans le lit de hasard
e ti senti gelare nei letti del caso
Et l’on se sent tout seul peut-être
e ti senti tutto solo può essere
mais peinard
ma tranquillo
Et l’on se sent floué par les années perdues
e ci si sente traditi dagli anni perduti
Alors vraiment
allora davvero
Avec le temps on n’aime plus
col tempo non si ama più

"Avec le temps" - Léo Ferré - testo francese e traduzione in italiano

Testo solo in lingua francese – “Avec le temps” – Léo Ferré

Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie le visage et l’on oublie la voix
Le coeur, quand ça bat plus,
C’est pas la pein’ d’aller chercher plus loin
Faut laisser faire et c’est très bien
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
L’autre qu’on adorait, qu’on cherchait sous la pluie
L’autre qu’on devinait au détour d’un regard
Entre les mots entre les lignes et sous le fard
D’un serment maquillé qui s’en va faire sa nuit
Avec le temps,
Tout s’évanouit.

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s’en va
Mêm’ les plus chouette’s souv’nirs ça t’a un’ de ces gueul’s
À la Gal’rie j’farfouill’
Dans les rayons d’la mort
Le sam’di soir quand la tendresse s’en va tout’ seule
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
L’autre à qui l’on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l’on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l’on s’traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien.

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie les passions et l’on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas
Les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
Et l’on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l’on se sent glacé dans le lit de hasard
Et l’on se sent tout seul peut-être
mais peinard
Et l’on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment
Avec le temps on n’aime plus

 

Una canzone bellissima di Léo Ferré che ho tradotto con immenso piacere! Nel caso in cui doveste trovare errori di traduzione per favore segnalate mediante un commento! 🙂 Grazie

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

*